DROITE NATIONALE ?

Publié le par David L'Epée

bandeau04.JPGJe voudrais ici répondre à un commentaire laissé par un lecteur du blog ; ce lecteur me reproche – m’incrimine, devrais-je plutôt dire – de "dériver vers la droite nationale". A charge contre moi, il se réfère à ma liste de liens qui, selon lui, ne laissent aucun doute quant à mes orientations idéologiques. Je répondrais d’abord que pour découvrir quelle est la ligne éditoriale de ce blog, il serait plus juste et plus cohérent de lire les textes que j’y publie avant d’aller voir du côté des sites amis dans lesquels je n’écris pas ; on découvrirait alors que cette ligne n’a pas grand chose de commun avec une ligne de droite nationale. Mais cette méthode rationnelle et logique n’a jamais été celle des petits inquisiteurs. Les petits inquisiteurs, lorsqu’ils ne peuvent pas vous attaquer sur ce que vous avez dit ou écrit, vont se référer à ce qu’aurait dit le frère du voisin d’un ami de votre cousin, ce frère en question étant un fasciste et cette relation coupable vous jetant dans le même panier nauséabond. Prenez garde à vos fréquentations – et aux fréquentations de vos fréquentations – ou vous pourriez vous en mordre les doigts. 


Ceci étant dit, puisqu’on m’interroge sur le choix des liens que j’ai indiqués dans la marge de droite du blog (la marge de droite, c’est déjà suspect), je vais brièvement répondre, en prenant les liens un par un.
 


Au Coeur de l’Empire
Il s’agit de mon ancien blog, celui que j’ai tenu à jour durant un peu plus d’une année, alors que je vivais en Chine. La ligne souverainiste et différencialiste était déjà présente, mais ce que plusieurs de mes détracteurs me reprochaient, c’était plutôt un crypto-maoïsme fantasmé mais n’ayant pas grand chose à voir avec une ligne de droite nationale.
 


Vox NR
Organe de réflexion national-révolutionnaire (d’où l’initiale NR), sa palette de préoccupations est très large. Ouvertement anti-sioniste (islamophile, diront même certains, ce qui ne fait pas très droitard convenons-en), cette base de donnée originale et métissée ne répond pas elle non plus aux critères de la droite nationale.
 


le site d’Alain Soral
et son mouvement Egalité & Réconciliation Ce penseur marxiste (qui se qualifie "socialement de gauche et sociétalement de droite") a fondé un mouvement social-républicain qui se définit lui-même comme un rassemblement de nationalistes de gauche, affichant de plus des positions pro-chavistes sans ambiguité. Aucun problème de ce côté-là.
 


Rébellion
Revue socialiste-révolutionnaire à laquelle il m’arrive de collaborer. Partisans d’un socialisme populaire et charnel, les rédacteurs de cette publication qui se singularise par sa liberté de ton ne cachent pas leur sympathie pour le courant national-bolchévique. Ce n’est certainement pas eux que l’on accusera de droitisme.
 


le Groupement de Recherche et d’Etudes pour la Civilisations Européenne (GRECE)
et les Amis d’Alain de Benoist Impossible de résumer en quelques mots la pensée riche et polymorphe de ce brillant intellectuel. Tête de file du GRECE, les médias ont souvent qualifié son école de "Nouvelle Droite", mais son travail se situe au-delà de l’archaïque clivage gauche-droite. Traditionnaliste anti-chrétien, défenseur anti-impérialiste de l’Europe, Alain de Benoist a été proche à un moment donné (un peu par défaut) des sympathisants européens de l’URSS. La largeur de ses visions géopolitiques l’ont toujours amené à fustigé les nationalismes étroits. Je ne peux que vous renvoyer à ses textes (dont plusieurs sont gratuitement téléchargeables sur son site) dont la lecture est profitable à tous.
 


le Courrier International
Cette revue n’a pas à proprement parler de couleur politique, son équipe rédactionnelle s’occupe chaque semaine de traduire et de publier des articles de la presse du monde entier, dans lesquels la diversité des points de vue le dispute à la diversité des sources. J’ai mis cette publication dans mes liens car j’apprécie sa qualité journalistique.
 


Le Monde Diplomatique
Mensuel clairement marqué à gauche mais reconnu par une grande partie du monde intellectuel pour sa rigueur et son haut niveau, notamment grâce à des plumes aussi brillantes que celles de Serge Halimi ou d’Ignacio Ramonet. Représentant d’une gauche moderne et critique étranger à tout dogmatisme, ce mensuel a aussi été, je le rappelle, un des premiers à disséquer l’arnaque de l’altermondialisme petit-bourgeois et à écrire en gros caractères : osons être anti-mondialistes. C’est certainement ce que notre perspicace lecteur appelle la droite nationale...
  



Notre lecteur aura donc l’occasion, s’il le souhaite, de préciser ses accusations et de nous expliquer en quoi ce blog ou les sites que je viens de présenter sont de nature droitières. J’ajoute qu’ayant été formé à l’école du marxisme, j’ai un peu de peine à ne pas voir un terrible oxymore dans l’expression de "droite nationale". En effet, si on s’en tient à la définition économique du terme, comment peut-on prétendre être de droite (c’est-à-dire libéral, avec ce que cela implique en terme de cosmopolitisme, d’internationalisme, de mondialisme) et à la fois nationaliste (soit tout le contraire) ? Il me semble au contraire que toute lutte nationale, tout combat identitaire ou souverainiste ne saurait être que de gauche !
 


Mais c’est là un débat sans fin (voir sur notre blog la contribution d’Alain Soral à cette question de définitions) qui n’a pas grande importance et je veux bien accepter n’importe quelle terminologie tant que nous pourrons continuer d’aller de l’avant. Qu’importe qu’on nous catalogue de droite ou de gauche puisque ces oppositions sont aujourd’hui stériles et ne signifient plus rien, qu’importe l’étiquette que les essentialistes de tous poils tentent de nous coller : nous resterons fidèles au sens de notre combat populaire pour toutes les souverainetés nationales et tous les socialismes enracinés.
 


Bonne année 2008 à tous les vrais patriotes, à tous les vrais socialistes, et à tous les hommes et femmes de bonne volonté !
 


David L’Epée, 7 janvier 2008

Commenter cet article

Florian 17/01/2014 19:18

Veuillez trouver des conférences de ré-informations sur la Franc-Maçonnerie, le Droit du sang, la culture de mort, les méfaits du Gaullisme, ainsi que divers entretiens avec des nationalistes :
http://florianrouanet.wordpress.com/

thibault 06/02/2008 12:52

Non ils sont plutot de gauche nationale, proche de l'horreur de proudhon et de jules guesde, que de la droite nationale, social et anti-communiste

inquisiteur 08/01/2008 22:30

Petit inquisiteur, comme vous me faites l'amitié de me qualifier, je trouve aujourd'hui votre post contenant apologie de votre liste de liens que je qualifiais d'apparentés à la droite nationale à l'exception des deux derniers.
Les sites que l'on propose comme lieu amis ne relèvent pas à mon avis des fréquentations de sa concierge et de la loi sur les suspects, en les conseillant vous démontrez une certaine sympathie pour eux, sauf à souligner d'avance leur caractère délétère. (veuillez me le pardonner mais pour moi l'extrême droite est délétère)
Souligner que votre liste de liens, typographiquement située à droite, donnerait une indication souterraine, relève d'un charmant infantilisme, auquel nous nous laissons tous entraîner un jour ou l'autre.
Vous présentez quelque sites figurant dans cette liste sous un angle qui voudrait démontrer leur parfaite innocuité et leur "fréquentabilité" Je me permettrai de les soumettre à un éclairage moins favorable en en soumettant quelques extraits non retouchés:
Egalité et réconciliation
"L'essayiste Alain Soral, ancien membre du Parti communiste, président du club Egalité & Réconciliation et membre du Comité central du FN, donnera une conférence à la salle Jules Vallès de la médiathèque de Nantes le dimanche 20 janvier à 15h. Cette réunion, ouverte à tous, est placée sous l'égide du Front national et de l'union des nationaux. A son issue, nous tirerons ensemble les rois, comme il est de tradition pour la nouvelle année."
Commentaire personnel: Le front national n'est donc pas un mouvement d'extrême droite!
Le site de Alain Soral
"Réconciliation ensuite au sein du camp national, entre « identitaires » - un peu trop crispés sur l’ethnique - et « républicains » - qu’il ne faudrait pas prendre pour des immigrationnistes - face au Système mondialiste ; puisque le projet de ce mondialisme « trotsko-libéral » (trotskiste pour les valeurs, libéral dans la pratique) est de faire éclater, puis disparaître partout – dans les Balkans hier, demain en France si nous n’y prenons pas garde - la seule opposition réelle à ce mondialisme : à savoir l’opposition nationale. Une opposition nationale qu’un Le Pen a réussi a fédérer en France, via le Front National, et à monter à 18 %, malheureusement au prix d’un grand flou doctrinal que nous payons aujourd’hui…"
Commentaire personnel: Il n'est pas mal ce Le Pen, sauf son "flou doctrinal" En novembre Alain Soral nous offre sous le titre "Ralliement à Le Pen : Nicolas Gauthier donne raison à Alain Soral" un long article de Nicolas Gauthier (journaliste et commentateur ému du livre de Marine Le Pen), que j'invite chacun à aller lire sur site
"Cette remarque vaut surtout pour les prolégomènes de cette entreprise aventureuse. Le biologiste et ornithologue Ernst Schäfer s’était taillé une bonne réputation en Allemagne, comme spécialiste du Tibet. Deux fois déjà, il avait participé, en 1931-32 et de 1934 à 1936, aux expéditions américaines de Brooke Dolan au Tibet oriental et central. En 1937, Himmler, Reichsführer SS, avait remarqué ce jeune scientifique prometteur et dynamique. Il prit contact avec lui. Schäfer était en train de préparer une nouvelle expédition. Himmler voulait simplement profiter du prestige acquis par le jeune savant. Il voulait inclure l’expédition dans le cadre de l’ « Ahnenerbe », la structure « Héritage des Ancêtres » qu’il avait créée en 1935, et, ainsi, placer l’expédition sous patronage SS (3). Le spécialiste du Tibet était certes déjà membre des SS à ce moment-là, mais il aurait préféré placer son expédition sous le patronage du département culturel des affaires étrangères ou de la très officielle DFG (« Communauté scientifique allemande ») et avait effectué des démarches en ce sens "
Commentaire personnel: Comme c'est intéressant, On trouve ce petit bijou, avec d'autres, dans les rubriques "spiritualité" du site, on y découvre également, ça:
"Pourquoi je suis membre du NPD par Constantin von Hoffmeister
Le NPD (Parti National Démocratique d’Allemagne) est le seul parti progressiste en Allemagne. Il est anticapitaliste et socialiste. Il rejette le charabia marxiste mais accepte volontiers les aspects positifs de la République Démocratique Allemande (RDA). L’ancien dirigeant du NPD in Saxe, Jürgen Schön, s’exclama même (en 1998) que « la RDA était la meilleure Allemagne ! » (par opposition à la République Fédérale dégénérée)

Si le NPD se distance du national-socialisme historique, presque tous ses organes font couramment l’éloge de divers aspects de son régime (dont certains sont dignes d’éloge). Bien sûr, ce n’est pas la position officielle du NPD. Après tout, cela inclut aussi les diverses idées adoptées par les nationaux-révolutionnaires, qui furent toujours opposés au régime de Hitler. Le NPD tente d’incorporer tous les aspects du nationalisme allemand, y compris le national-socialisme. Même Udo Voigt (le chef du parti) l’a dit dans une interview avec le journal national conservateur Junge Freiheit (Jeune Liberté).""

Que dire de plus?

Dans Rébellion, on est plus discret, on se contente de montrer, un peu, le bout de l'oreille:

"Pendant ce temps, le Front National doit gérer son tassement électoral et tenter d’assurer sa survie. Il sera amené à refaire un retour sur lui-même douloureux et à se tenir en marge de la vie politique".
Mais on confie la définition de la doctrine à Alain de Benoist, un parfait "révolutionnaire"
Suit, "Le site des amis de Alain de Benoist" la consultation de la biographie de ce penseur de droite, et antérieurement d'extrême droite, saura permettre à chacun de se faire une idée sur ce personnage.
Nous arrivons au GRECE Groupement d'étude et de recherches pour la Civilisation Européenne, consultez la rubrique "galerie" et le type d'images, genre légions romaines et hordes germaines, c'est là une Europe dans le genre de celle qui faisait rêver tonton Adolphe, de purs révolutionnaires vraiment.
Le dernier site, La Sentinelle (avant les deux publications Courrier International et Monde Diplomatique dont j'avais déjà mentionné qu'elles ne relevaient pas du même camp que les précédents) La Sentinelle donc est assez atypique, de rares références à Alain Soral ne sauraient en faire un chantre de ses idées marxisto-lepénistes.
Il n'en reste pas moins que cette liste de liens est étonnante, c'est le moins, chez un révolutionnaire, sauf s'il aspire à la "révolution nationale"
Peut être, entraîné par votre sympathie pour A Soral ne voyez vous pas ces choses étranges
Si je me suis déjà deux fois exprimé dans votre blog, peu commenté d'autre part, c'est que les itinéraires du genre Alain Soral, et donc excusez moi un peu le votre, m'étonnent, tout simplement, rassurez vous je ne représente rien et ne vous ai dénoncé à aucune officine, j'écris sur votre rubrique commentaires, vous pouvez effacer celui-ci quand vous voulez.