L’HIVER DE LA DEMOCRATIE

Publié le par David L'Epée

« La "gouvernance" préfigure le nouveau régime que j’entrevois : mélange de populisme "pipolisé" pour les élections et de gouvernance entre happy few pour les questions importantes. [...] [La gouvernance] correspond en écho à l’anti-politisme populaire. Le peuple accorde peu de confiance à ceux qui le gouvernent, mais il en va de même dans le sens inverse : les élus du peuple n’aiment guère le peuple. Peut-être nommera-t-on ce nouveau régime "gouvernance démocratique". Ce serait antinomique, car la gouvernance est anti-démocratique, mais cela choquera-t-il dans un système où l’on a oublié le principe du peuple souverain, que certains intellectuels qualifient désormais de "romantique" ? » 


Guy Hermet, ancien directeur du Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI) de Sciences Politiques, auteur de "L’Hiver de la Démocratie", Le Temps, 8 janvier 2008
 


Sur le même sujet :
  la  Novlangue  de  l’Union  Européenne

 

Publié dans analyse

Commenter cet article