UNE NOUVELLE MANIÈRE D’ENTRER EN POLITIQUE

Publié le par David L'Epée

« La politique n'oppose plus la droite et la gauche, mais le centre du système et sa périphérie. Le choc ne peut plus être frontal entre un pouvoir et son opposition, mais agonal. La périphérie déstabilise le centre, le harcèle, le fatigue, lui enlève sa légitimité. Les périphériques sont rapides et mobiles. Ils cherchent à éveiller plus qu'à convaincre. Leur doctrine est floue? Mais leur style est précis. Et leur vue du monde est nette : ni société du tout marchand ni termitière totalitaire. Car le temps des doctrines à la Maurras est passé et dépassé.


Le chemin de pensée et le but de la pensée sont maintenant une seule et même chose. La méthode, c'est le but. Et c'est pourquoi les hommes et femmes de lettres, de théâtre, les créateurs ont toute leur place, et une place immense dans les nouvelles convergences , dans les nouvelles sensibilités qui associent politique, morale et esthétique. La Banlieue S'Exprime, Les Périphériques Vous Parlent, Egalité&Réconciliation : ces divers mouvements illustrent la naissance d'une nouvelle manière d'entrer en politique. »



Pierre Le Vigan, Eléments n°127, hiver 2008



Sur le même sujet :
   Un  Esprit  Libre :  Pierre  Le  Vigan

Publié dans analyse

Commenter cet article