PROPAGANDE CONTRE PROPAGANDE

Publié le par David L'Epée

Tibet.jpg

Il est toujours difficile de prendre position sur un conflit qui a lieu loin de chez nous, surtout quand on est très mal informé. C’est le cas des actuelles émeutes à Lhassa, au Tibet. Si le parti pris des médias officiels chinois n’est plus un secret pour personne depuis longtemps, on a souvent tendance à minimiser ou à occulter le fait que la grande majorité des gros médias ouest-européens et américains sont eux aussi extrêmement partisans, prenant fait et cause pour le Dalaï-lama et ses menées séparatistes. Non pas par respect des souverainetés populaires ou par réelle solidarité avec une communauté opprimée dans le passé mais le plus souvent par anti-communisme pavlovien ou, dans le cas des médias officiels américains, parce que leur principale stratégie à l’étranger consiste à diviser pour mieux régner. A quelques semaines de la sécession d’un Kosovo dopé par les soutiens étasuniens, ne devrait-on pas voir la question tibétaine comme un nouvel avatar des manoeuvres de division menées par l’empire américain ? Ce dernier, après s’en être pris à l’unité et à l’indivisibilité de la Russie et de la Serbie, pourrait bien vouloire nous refaire le même coup en Chine...

 

Excédé par mauvaise foi et la malhonnêteté de nos médias occidentaux, je mets à la disposition des lecteurs quelques dépêches prélevées hier après-midi, seulement sur une tranche de quelques heures, sur le site du Renmin Jibao (le Quotidien du Peuple), premier titre de la presse chinoise et voix officielle du gouvernement. De la pure propagande en grande partie, comme vous pourrez le constater ; mais n’ayant pas accès à la vérité sur toute cette affaire, il m’a semblé intéressant d’opposer une propagande (celle-ci) à une autre propagande (à peu près tout ce que vous trouverez dans les kiosques de votre ville sur la question), ne serait-ce que par souci de pluralisme. Bonne lecture.

 

 

19 mars, 13:50

« Lors de la conférence de presse tenue le 18 courant, le porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang a répondu à une question posée par un journaliste présent et a indiqué que le Dalaï-lama n'est nullement une simple personnalité religieuse et qu'il est en réalité un exilé politique qui se sert depuis longtemps de la religion pour abuser l'opinion internationale, pour diviser et séparer la patrie et pour saboter l'unité nationale. [...] Il a indiqué que primo, le Dalaï-lama nie que le Tibet faisait partie intégrante de la Chine dans l'histoire et déclare que le Tibet est un pays occupé par la Chine ; que secundo, il désavoue le régime actuel établi au Tibet et il souhaite le renverser pour rétablir l'ancien régime esclavagiste ; que tertio, il persiste à fonder la "Grande région de Tibet" qui occupe à peu près le quart du territoire nationale chinoise et n'avait jamais existé dans l'histoire ; que quarto, il exige le retrait des troupes chinoises de cette soi-disant "Grande région de Tibet" ; que quinto, il demande l'évacuation de cette "Grande région" de toutes les habitants de nationalité non tibétaine. Le soi-disant "gouvernement tibétain exilé" de la clique du Dalaï-lama a publié la Charte des Tibétains réfugiés du Tibet dans laquelle il est prescrit la création d'une "république fédérale, démocratique et autonome". Qin Gang a indiqué que les propos et les actes tenus au cours de plusieurs dizaines d'années écoulées par le Dalaï-lama montrent clairement et explicitement qu'en réalité il persiste dans sa position séparatiste et sécessionniste et ne l'a jamais abandonné ni renoncé et qu'il poursuit sans arrêt ses actes indépendantistes. Les graves actes criminel de violence, de trouble, de destruction, de pillage et d'incendie qui s'étaient produits dernièrement à Lhassa sont de fait préparés, ourdis, fomenté et incités par la clique du Dalaï-lama, ce qui prouve et révèle une fois de plus la nature séparatiste de cette clique et qui montre et dévoile en même temps le caractère trompeur et hypocrite ce celle-ci qui prêche et prône partout la paix et la non-violence. »

 

19 mars, 14:29

« L'ancien vice-président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale Ragdi a dit mercredi matin à Beijing que des reportages déformés sur les récentes émeutes de Lhasa étaient "outranciers et mal intentionnés". "Certains médias occidentaux ont intentionnellement déformé les faits et méchamment qualifié ce crime grave de manifestation pacifique, dans le but de calomnier nos efforts légitimes dans le maintien de la stabilité sociale en les qualifiant de répression violente", a-t-il dit. "Il est outrancier que les reportages irresponsables de certains médias occidentaux aient même échoué à découvrir certains faits concernant les émeutes " a dit Ragdi lors d'une réunion du Comité consultatif du Développement de la Région autonome du Tibet. N'étant même pas au courant des faits basiques concernant les crimes commis par les émeutiers, certains médias occidentaux font preuve d'hypocrisie en conseillant au gouvernement chinois de ne pas réprimer une manifestation pacifique et de respecter les droits de l'homme. "Aucun gouvernement au monde ne resterait immobile alors qu'un tel incident sanglant se produit, aucun gouvernement au monde ne ferait rien pour empêcher d'autres activités nuisibles de se produire, aucun gouvernement au monde ne permettrait à des anarchistes de perpétrer le terrorisme et de déstabiliser la sécurité sociale" a souligné Ragdi. »

 

19 mars, 14h31

« Le développement de la Région autonome du Tibet (sud-ouest) a été constamment perturbé et saboté par les sécessionnistes, a dit un haut officiel tibétain mercredi à Beijing. »

 

19 mars, 14:32

« Les émeutes à Lhasa sont par essence un crime violent prémédité et fomenté par la clique du Dalaï-lama à l'étranger, a déclaré mercredi Ragdi. »

 

19 mars, 14:35

« Le complot d'un petit nombre de personnes visant à saborter la stabilité et l'harmonie du Tibet n'obtiendra pas le soutien du peuple tibétain et est voué à l'échec, a dit un haut officiel tibétain mercredi à Beijing. »

 

19 mars, 14:36

« Le haut fonctionnaire tibétain Ragdi a déclaré mercredi à Beijing que les récentes émeutes à Lhasa ont démontré la lutte acharnée entre le peuple au Tibet et la clique du Dalaï-lama avec ses partisans occidentaux. »

 

19 mars, 14:37

« L'incident sanglant à Lhasa organisé par la clique du Dalaï-lama visait à renforcer sa pression sur le sabotage des Jeux olympiques 2008 de Beijing à venir, a dit un haut officiel tibétain mercredi à Beijing. »

 

19 mars, 14:52

« Dans un communiqué publié sur son site Internet, le ministère russe des Affaires étrangères souligne que le Tibet fait partie intégrante de la Chine et que la Russie espère que la Chine prendra les mesures nécessaires pour faire cesser les actions illégales et assurer le retour à la normale de la situation au Tibet. "Les tentatives de politiser les Jeux olympiques d'été 2008 en Chine sont inacceptables", juge le communiqué. [...] "Le Tibet est une partie inaliénable du territoire chinois. Les questions liées au Tibet relèvent entièrement des affaires intérieures chinoises", a dit le porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères Muhammad Sadiq, soulignant l' opposition du gouvernement pakistanais à toute tentative de nuire à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la Chine. Pour le journal malais Nanyang Siang Pau, les séparatistes tibétains ont organisé les émeutes de Lhassa pour politiser les JO. Sur la question du Tibet et du Dalaï-lama, la position du gouvernement chinois est claire : au-delà d'une figure religieuse, le Dalaï-lama est un homme politique en exil, engagé depuis longtemps dans des activités séparatistes. »

 

19 mars, 16:14

« Des touristes étrangers qui étaient à Lhassa lundi 17 mars après l'émeute, ont dit que les émeutiers étaient insensés et plusieurs ont dit qu'ils étaient obligés de raccourcir leurs plans de voyage. Un monsieur en provenance de Suède a dit que la situation est sans danger maintenant. Mais il a rappelé que les émeutiers qui s'étaient engagés dans des sabotages brutaux, étaient, semble-t-il, insensés. "Il s'est produit une émeute soudaine. Des gens ont commencé à casser des fenêtres, brûlé des voitures, incendier des magasins et ils sont devenus plus agressifs" a-t-il dit . Il mangeait dans un restaurant chinois dans la Rue Est Beijing, quand l'émeute a éclaté. [...] En évoquant la nuit où il s'était produit l'émeute, ce Suédois a dit que les émeutiers portaient des couteaux, des barres de fer et des sacs à dos remplis de pierres. "Bien sûr, ils étaient bien organisés". Il a dit qu'il avait vu des gens chassés et grièvement blessés par des émeutiers. "La plupart des gens pris dans l'incendie criminel étaient des jeunes hommes et femmes" a-t-il dit. [...] Un touriste américain, qui était à l'Hôtel Yak lundi 17 mars, s'est rappelé que des "moines ont jeté des pierres et cela n'a pas de sens, pas du tout". »

 

19 mars, 16:21

« Le 14 mars, un très petit nombre de fauteurs de troubles se sont livrés à des actes de violence, de destruction, de pillage et d'incendie à Lhassa. Les autorités gouvernementales locales et les départements intéressés ont fait preuve d'une grande maîtrise et ont pris des mesures adéquates et appropriées pour apaiser et réprimer les troubles. Les principaux organes du Parti et du gouvernement de l Région autonome du Tibet et de la ville de Lhassa ont recommencé à fonctionner, de même que les entreprises, les services publics et les unités institutionnelles qui ont repris normalement leur travail. »

Publié dans Asie

Commenter cet article