AMERICAN WAY : LA VOIE DE LA RÉGRESSION

Publié le par David L'Epée

undefined« Les Etats-Unis deviennent un peuple à majorité d’illettrés – personnes lisant difficilement des choses simples – avec des conséquences dramatiques pour l’avenir de la nation. Ce qui se produit outre-Atlantique arrivant chez nous quelques années plus tard, il paraît certain que la Suisse suive le même parcours. Une démocratie directe assise sur le vote de citoyens en majeure partie illettrés ? La perspective fait froid dans le dos et justifie qu’on s’y arrête. [...]

L’Amérique lit de moins en moins, malgré les efforts louables de l’école primaire. Il y a un lien avéré entre le goût pour la lecture ou la quantité de livres lus et le succès économique, social et professionnel. Autrement dit, même à l’âge de l’Internet, même aux Etats-Unis, qui lit peu se condamne à l’échec dans la vie. [...] Le mal frappe d’abord les élites. [...] Notre civilisation régresse, et, si rien n’est fait, elle retournera pas à pas là où elle se trouvait avant la Renaissance. »



Charles Poncet, avocat, et Kathy Hersh, journaliste,
"To read or not to read" L’Hebdo, 21 février 2008

Publié dans Amériques

Commenter cet article

Bruno 19/03/2008 18:19

je crois que cela vient de l'Europe elle-même, dont les Etats-Unis ne sont qu'un surgeon, une excroissance maladive et qui s'est retourné contre la tige principale. En guérissant l'Europe, nous guérirons les EU ou nous les briserons définitivement en les vidant de toute européanité.
Si l'Europe redevient vraiment Europe, en faisant renaître sa natalité, en favorisant l'inversion des flux migratoires extra-européens, n'en déplaise aux tièdes que leur Dieu hait, en rompant totalement avec le capitalisme au nom d'un socialisme européen pur et dur, un socialisme de prospérité et non de paupérisation, un socialisme héroïque et non pleurnichard, alors les EU devront se soumettre ou se démettre, ils n'auront pas d'autre choix.
Les Euro-américains qui en auront assez de la décadence des EU, de ce faux melting pot, de cet empire marchand, les quitteront, comme jadis les Européens quittèrent l'Europe pour s'installer Outre-atlantique. Là aussi, peut-être, il y aura une inversion des flux migratoires.
Les Amérindiens restants ne seront alors plus face aux yankees, mais aux Chinois et aux Indiens (d'Inde) à l'Ouest, aux Mexicains au Sud, aux Noirs dans l'Est et le Nord...
La statue de la Liberté sera rapatriée en Europe. USA Endgame, Babylone décrépie qui s'écroulera, jusqu'à ce qu'un jour, à nouveau les Européens l'envahissent à la chinoise.

Le dernier propos est certes de la pure (et pas forcément très bonne) science-fiction, mais n'oublions pas que c'était aussi le cas des oeuvres de Jules Verne... La leçon c'est que l'Histoire est toujours ouverte.