CASTRO : « LA PUGNACITE CONTAGIEUSE DE L’ANTIAMERICANISME »

Publié le par David L'Epée

undefined


« Fidel Castro ne fut pas seulement une personnalité au charisme exceptionnel qui a parcouru le chemin rituel de l’idéalisme au populisme. [...] Fidel Castro a été et demeure encore le leader révolutionnaire qui a donné à l’antiaméricanisme ses lettres de noblesse et sa pugnacité contagieuse dans toute l’Amérique latine et dans la quasi-totalité du tiers-monde. On peut vaincre le Goliath américain même lorsqu’on est le petit David, proche de la Floride. Tous ceux qui tentent une action rebelle ou violemment réformatrice se réclament de Fidel ou essaient de le faire avec plus ou moins d’habileté, comme Hugo Chavez. D’où l’intérêt de guetter les signes qui, avec la renaissance furieuse de l’antiaméricanisme, pourraient aujourd’hui annoncer la réapparition d’une Internationale de l’extrême gauche. Ce sont les attentats du 11 Septembre ou le désastre irakien qui auraient pu provoquer le même phénomène s’il y avait eu un Castro au Proche-Orient et si Khomeini d’abord, Ben Laden ensuite, ne s’étaient pas adressés au seul monde arabo-musulman. »

 

Jean Daniel, "Vivre avec lui" (éditorial), Le Nouvel Observateur, 5 mars 2008

 

Sur le même sujet :   Fidel  Castro  Quitte  la  Tête  de  l’Etat  Cubain    Toujours  d’Attaque,  Fidel !

Publié dans analyse

Commenter cet article