MANICHEISME, QUAND TU NOUS TIENS...

Publié le par David L'Epée

Encore un exemple classique de désinformation sinophobe tel que la presse américaine (et hélas aussi européenne bien souvent) en diffuse quotidiennement, dans un rapport manichéen familier au discours politique ambiant : comparaison du régime chinois avec le fascisme, accusation de complicité avec les dictatures du monde entier qu’on met dans le même panier, paradis libéral-démocrate mis en danger par la concurrence des idées, etc. La malhonnêteté intellectuelle n’a pas de limite.


undefined« Alors que l’économie américaine est enlisée dans un bourbier de crédits immobiliers insolvables, l’économie chinoise poursuivra sa croissance fulgurante. [...] La réussite de la Chine est le défi le plus important auquel la démocratie libérale doit faire face depuis le fascisme des années trente. Ce n’est pas parce que la Chine constitue une grande menace militaire – une guerre avec les Etats-Unis ou même avec le Japon, ce n’est qu’une fantaisie dans l’esprit de quelques raseurs ultranationalistes et de paranoïaques. C’est dans le domaine des idées que le modèle politico-économique de la Chine remporte des victoires et se présente comme une alternative intéressante au capitalisme libéral démocratique. [...] Les dictateurs africains, ou plutôt les dictateurs du monde entier, pour lesquels on déroule le tapis rouge à Pékin, adorent [le modèle chinois] : parce que ce modèle n’est pas occidental et que les Chinois ne prêchent pas la démocratie aux autres. »


Ian Buruma, professeur au Bard College de New-York, Project Syndicate, janvier 2008


Sur le même sujet :
   Un  Parallèle  Indigne

Publié dans Asie

Commenter cet article