« L’ENNUI TOTAL ET FÉDÉRAL... »

Publié le par David L'Epée

undefined 


« Les Suisses s’imaginent, surtout depuis une centaine d’années, que le dernier mot de la vie, c’est le confort, et que si on éliminait les choses excessives, les tensions trop fortes, tout se passerait sans histoire – dans tous les sens du mot histoire. Il n’y aurait plus qu’une espèce de raison moyenne qui dominerait, dans l’ennui total et fédéral. Cela ne va évidemment pas se passer comme ça. Nous allons vers des tragédies. »

 

Denis de Rougemont, Le Morgarten du XXe SIècle

Publié dans Suisse

Commenter cet article