CHOISIR SON CAMP

Publié le par David L'Epée

undefined« Le discours sur les droits humains met toujours l’accent sur les droits politiques et individuels en même temps qu’il ignore les droits économiques et sociaux, lesquels font néanmoins tout autant partie de la Déclaration universelle que les autres. [...] Face à l’instrumentalisation des droits humains, la pensée critique ou de gauche est extraordinairement faible, en particulier lorsqu’il s’agit de s’opposer aux guerres américaines en Yougoslavie, en Afghanistan et en Irak, toutes justifiées par la "défense" des minorités, des femmes ou de la démocratie. [...]


Une bonne illustration de cette faiblesse de la gauche est l’idéologie du ni-ni qui a dominé les timides protestations contre les conflits récents : ni Milosevic ni l’OTAN ; ni Bush ni Saddam ; ou encore ni Olmert ni le Hamas. Il y a là plusieurs fausses symétries. D’abord, dans toutes ces guerres, il y a un agresseur et un agressé. Mettre les deux sur le même plan, c’est avoir abandonné toute notion de souveraineté nationale. Ensuite, le pouvoir et la capacité de nuisance des deux parties ne sont pas comparables. Ce sont les Etats-Unis et leur puissance militaire qui sont les piliers de l’ordre mondial dans lequel nous vivons. Ce sont les Etats-Unis, et non les pays précités, que les forces progressistes affrontent et continueront à affronter au cours de la plupart des conflits. De plus, maintenant que Milosevic est mort et Saddam en prison [NDLR : à l’époque où cet article est rédigé], que vont faire les adeptes du ni-ni pour s’opposer à l’autre partie, l’OTAN ou Bush ? [...]


Si le XXe siècle n’a pas été celui du socialisme, il aura été celui de la décolonisation, qui a permis à des centaines de millions de personnes d’échapper à une forme extrême d’oppression. On peut imaginer que le siècle qui commence soit celui de la fin de l’hégémonie américaine. Un autre monde deviendra alors réellement possible, et, lorsque nos économies seront sevrées des bénéfices provenant de la position dominante des Etats-Unis dans le système mondial, on rediscutera peut-être sérieusement du socialisme. »


Jean Bricmont, "Une Gauche Endormie par l'Hypocrisie Impériale", Le Monde Diplomatique, août 2006


Sur le même sujet :
   Autant  de  Peuples  que  de  Droits

Publié dans international

Commenter cet article