DES HIPPIES AUX YUPPIES

Publié le par David L'Epée


« Le chemin qui mène des hippies aux yuppies n’est pas aussi tortueux que beaucoup aiment à le croire. Une bonne partie de la vieille rhétorique hippie pourrait parfaitement être reprise par la droite pseudo-libertaire, ce qui s’est d’ailleurs produit. Rejet de l’Etat, liberté pour chacun de faire ce qu’il veut, cela se traduit très facilement par un yuppisme "laisser-faire". Voilà ce que cette époque nous a légué. »

Charles Shaar Murray, critique rock, in. "Days in the Life" (1988)

 

« En étudiant l’apport de cette décennie [les années 1960-1970] aux conceptions de la culture et de l’identité, posez-vous la question suivante : ce profond changement n’a-t-il pas détourné la gauche progressiste de la question des inégalités économiques tout en effrayant le monde conventionnel au point de rendre hégémonique la droite de Thatcher et de Reagan ? »

John Harris, The Guardian (Londres), décembre 2007

Publié dans analyse

Commenter cet article