QUI SERA LE PROCHAIN ROBESPIERRE ?

Publié le par David L'Epée

Robespierre01.JPG« Révolution française, russe, mexicaine, chinoise, cubaine, iranienne ; on a vite dénombré les rares fois où dans un pays, tous les appareils d'autorité se sont effondrés totalement et irréversiblement. Chaque fois, l'explosion se produit à la surprise générale. Personne n'imagine jamais que le monde dans lequel on vit peut s'écrouler et s'évanouir. C'est concevable, mais c'est impensable. Les bolchéviks, avant octobre 1917, se proclamaient révolutionnaires, mais, dans leurs rêves les plus fous, ils n'imaginaient pas le triomphe qui les attendait. Si on avait prédit à Robespierre qu'il serait un jour plus puissant que le roi, il se serait bien diverti. Est-il des nôtres, le futur Robespierre en germe ? Notre siècle connaîtra-t-il, en Occident, une révolution politique semblable à celle de 1789 ? La question n'est pas aussi farfelue qu'elle paraît. [...]

 

Le moteur des révoltes tient beaucoup moins à l'état de dénuement et de désespérance qu'au sentiment d'injustice. Le bonheur aussi bien que le malheur se quantifient par comparaison. L'infortune la plus profonde se supporte plus aisément quand elle est partagée, elle devient invivable au regard de l'opulence du voisin. Encore plus intenable quand l'instance arbitrale, l'Etat, prend le parti des prépondérants. [...] Si une révolution devait un jour éclater dans notre monde capitaliste, elle ne ressemblerait, à coup sûr, à rien de ce que nos ancêtres ont connu. Il n'y aura ni prise de la Bastille, ni prise du Palais d'Hiver. Autre chose. Mais n'en doutons pas : la bombe explosera. »

 

Guy Sitbon, "Comment naissent les révolutions", Marianne, 22 décembre 2007 au 4 janvier 2008

Publié dans analyse

Commenter cet article

David-L'Epée 14/03/2008 13:25

Hébert n'était qu'un démagogue subventionné, un émeutier de salon dont le goût pour l'argent et le luxe était connu, le représentant d'une fausse extrême gauche bourgeoise et anarchisante. Robespierre était quelqu'un de beaucoup plus d'envergure, prêt à assumer ses paroles et ses actes, et artisan d'une vraie vision républicaine, et non pas, comme Hébert, d'une marche du monde faite à base de pogroms, de feuilles de chous ordurières, et de parasitage d'Etat (je rappelle que son "Père Duchesne" était financé officieusement par des fonds prélevés dans les caisses du ministère des armées).

Bruno 13/03/2008 22:16

Le malheur de la Révolution Française c'est qu'Hébert le socialiste païen (adorateur de la Déesse Minerve), fut assassiné par Robespierre l'universaliste déïste (défenseur christianisme laïcisé)... D'autre part le vrai penseur de la Révolution fut Seyès.

Jojos_ranch 18/01/2008 00:32

Sûr qu'il n'y aura pas de prise de "Bastille"?
Ce qui est certein, c'est que de nombreuses personnes n'accepteront pas d'etres marquées d'un code barre :) (ou autre abération du même genre..) philosophie de l'identité quand tu nous tiens..
La bombe explosera,certes, et malgré une peur humaine, je peux dire aujourdhui que je me rejouis de voir ca.... on va réellement vivre des choses de fous! (si vous me permettez cette modernisation de la langue) ;)