GORBATCHEV PARLE DE POUTINE

Publié le par David L'Epée

« Après le chaos des années 90, il était vital de consolider les pouvoirs de l’Etat afin d’empêcher sa désintégration. Dans cette situation, il fallait qu’un leader responsable prenne des mesures autoritaires. [...] Contrairement à certains, je ne vois rien de problématique dans le désir de Poutine de conserver une influence sur le cours des événements en Russie. Comme n’importe quel citoyen, il en a le droit, d’autant plus que le peuple lui doit énormément et qu’il a hérité le soutien dont il bénéficie. Sa décision de ne pas briguer de nouveau mandat présidentiel n’est pas populaire. S’il avait décidé de changer la Constitution ou de la contourner, il aurait été approuvé par une majorité qui l’aurait réélu. Je crois qu’il a fait preuve de sagesse et de courage. [...]

Le but reste la construction d’une Russie libre et démocratique. [...] Nous avons besoin de la compréhension de nos partenaires étrangers. Affronter la Russie avec des critiques injustes ou des exigences injustifiées n’est pas constructif dans l’optique de bonnes relations avec l’Occident. Cela peut laisser un impact durable dans l’esprit du peuple russe et inciter à une attitude négative vis-à-vis de l’Occident dans les années à venir. »

Mikhaïl Gorbatchev, New-York Times Syndicate, décembre 2007

Publié dans Russie

Commenter cet article