BUSHERIE PREVENTIVE

Publié le par David L'Epée

Terry-Jones.jpg« Je suis vraiment emballé par la dernière raison que M. Bush a trouvé pour bombarder l'Irak : il est à bout de patience. Et moi donc ! Ca fait déjà un moment que j'en ai ma claque de M. Johnson, qui habite dans ma rue, à deux pas de chez moi. Et aussi de M. Patel, qui tient la boutique de produits diététiques. Tous deux me regardent de travers, et je suis sûr que M. Johnson me prépare un sale tour, mais jusqu'ici, je n'arrive pas à en savoir plus. Je suis allé rôder plusieurs fois autour de chez lui pour voir ce qu'il manigance, mais il cache soigneusement son jeu. C'est dire à quel point ce type est vicieux. Quant à M. Patel, ne me demandez pas d'où je sors ça, mais je sais – de source sûre – que c'est en réalité un Meurtrier de Masse. J'ai distribué à toute la rue des tracts disant que, si nous ne prenons pas les devants, il va nous éliminer un par un. Certains de mes voisins me répondent que, si j'ai une preuve, pourquoi ne pas aller voir la police ? Mais c'est tout simplement ridicule. Les flics diront qu'il leur faut des éléments solides pour étayer une accusation de crime contre mes voisins. Ils vont se perdre dans un dédale de paperasseries et de chicaneries sur les avantages et les inconvénients d'une frappe préventive. M. Johnson aura tout le temps de mettre la dernière main à ses plans pour me faire des trucs horribles, tandis que M. Patel assassinera des gens en secret. Vu que je suis le seul de ma rue à posséder une collection d'armes automatiques digne de ce nom, j'estime que c'est à moi de maintenir la paix. [...]

 

Ne nous y trompons pas : la stratégie que M. Bush a soigneusement élaborée pour l'Irak est la seule capable d'instaurer la paix et la sécurité internationales. L'unique moyen d'empêcher à coup sûr les intégristes musulmans de perpétrer des attentats contre les Etats-Unis ou le Royaume-Uni consiste, de toute évidence, à bombarder une poignée de pays musulmans qui ne nous ont jamais rien fait. C'est la raison pour laquelle je veux faire sauter le garage de M. Johnson, et tuer sa femme et ses enfants. La meilleure défense, c'est l'attaque ! Ca lui apprendra : comme ça, il nous fichera la paix et arrêtera de me dévisager d'un air louche. [...]

 

Mais on n'est un terroriste qu'à partir du moment où on a commis un acte de terreur. C'est donc les candidats terroristes qu'il faut supprimer, en fait ; car, avec leurs attentats-suicides, la plupart des terroristes avérés se sont déjà supprimés eux-mêmes. Et s'il fallait que M. Bush règle son compte à toute personne susceptible de devenir terroriste ? Peut-être ne pourra-t-il être certain d'avoir atteint son objectif que lorsque tous les intégristes musulmans seront morts ? Mais il se pourrait qu'alors des musulmans modérés se convertissent à l'intégrisme. Peut-être que la seule chose à faire, pour que M. Bush soit vraiment sûr de son coup, serait de débarrasser l'univers de tous les musulmans ? C'est la même chose dans ma rue. M. Johnson et M. Patel ne sont que la partie visible de l'iceberg. Il y a dans les parages des dizaines d'autres personnes que je n'apprécie pas trop et qui – pour être tout à fait franc – me regardent d'une drôle de manière. Personne ne sera vraiment tranquille dans le quartier, tant que je ne les aurai pas tous liquidés. Ma femme dit que j'y vais peut-être un peu fort, mais quand je lui explique que je ne fais que suivre la même logique que le président Bush, ça lui cloue le bec. Comme le président Bush, ma patience est à bout, et si cette raison est assez bonne pour le président, elle l'est aussi pour moi.

 

Terry Jones, "Pas de Quartier pour les Voyous", 26 janvier 2003, in. "Ma Guerre contre la Guerre au Terrorisme", Flammarion, 2006, p.82-85

Publié dans livres

Commenter cet article