ECHANGES CHINE-RUSSIE

Publié le par David L'Epée

Au sujet d’un colloque intitulé "Chine et Russie : construction démocratique dans un contexte international" tenu récemment à Pékin :

 
undefined

« Sans excès de "chinoiseries", nos hôtes ont cherché à nous faire définir l’expression "démocratie souveraine". Ils avaient compris – plus vite que beaucoup de Russes – qu’elle signifiait une coexistence harmonieuse de liberté individuelle et d’Etat fort, sans que cela soit contradictoire. Pour se développer harmonieusement, l’individu a besoin de pouvoir choisir, acquérir, posséder ou s’exprimer en toute liberté. Seul le pouvoir fort est en mesure d’assurer au citoyen le respect de ses libertés et droits. [...] Aujourd’hui, des gens intelligents semblent vouloir tirer les leçons de notre expérience et étudient la façon dont nous avons implosé et survécu, tandis que nous mêmes sommes très lents à en tirer les leçons. La mise en oeuvre de la théorie modernisatrice de Deng Xiaoping, centrée sur la croissance accélérée du potentiel économique et la coexistence de la planification et du marché, a permis à la Chine de rattraper les Etats les plus développés de la planète. »

 

Valeri Egozarian, Expert (Moscou), novembre 2007

 

Sur le même sujet :   la  Russie  et  la  Démocratie  Souveraine

Publié dans international

Commenter cet article