« LA LÉGION DU DÉSHONNEUR »

Publié le par David L'Epée

hocquenghem.jpg« Le monstre, l’ennemi dont je vais tracer ici l’affreux portrait, Protée aux cent visages, se caractérise par la seule énergie de son retournement, voulu et proclamé. Il a le nez de Glucksmann, le cigare de July, les lunettes rondes de Coluche, le bronzage de Lang, les cheveux longs de Bizot, la moustache de Debray, la chemise ouverte de BHL et la voix de Koucher. C’est le néo-philistin fier de l’être, et qui pourtant semonce et sermonne les autres. Son nom, en politique, est Consensus. [...] Directeurs de journaux et convertis du nucléaire, capitalistes récents et stratèges de la dissuasion, vous avez renié à tour de bras vos idées, mais pas vos structures mentales ni vos méthodes. Ni droite ni gauche mais le pire des deux ensemble ; fidèles au plus dangereux style manipulateur des groupuscules quand vous avez renoncé à l’utopie généreuse qu’ils prétendaient servir ; plus que récupérés, portant votre crachat de renégat en sautoir, vous êtes la Légion du déshonneur, les décorés de la volte-face ; et, de plus, vous prétendez donner des leçons de permanence dans la souplesse ! »

 

Guy Hocquenghem , "Lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao auRotary", Agone, 2003, p.36-37

Publié dans livres

Commenter cet article