IL N’Y A PAS DE LOBBY ISRAÉLIEN ET LA TERRE EST PLATE

Publié le par David L'Epée

« Il y a aujourd’hui à Washington 70 lobbyistes pour chaque élu du peuple. Sans lobby, aucune cause n’existe outre-Atlantique. Pourquoi celle d’Israël échapperait-elle à la règle ? Problème : on touche au coeur des affaires d’Etat. Si le lobby pro-israélien existe, quel rôle a-t-il joué dans l’invasion de l’Irak ? Et quelle est aujourd’hui sa part dans l’effervescence qui entoure l’éventualité d’une attaque contre l’Iran ? [...]

 

AIPAC.jpg[l’American Israël Public Affairs Comittee (AIPAC)] agrège autour de lui un réseau d’influences aussi étendu que subtil. Cela va des associations de lutte contre l’antisémitisme aux think thanks de droite comme de gauche, en passant par les businessmen de Wall Street, les magnats d’Hollywood, les fondamentalistes chrétiens et les journalistes en vue. [...] Un avis négatif de l’AIPAC peut torpiller les ambitions d’un politicien plus vite qu’un scandale sexuel. [...] Alors que Téhéran a tendu à plusieurs reprises la main vers Washington, l’Oncle Sam ne bronche pas. Effectivement, les Israéliens aimeraient bien être débarrassés d’une éventuelle menace nucléaire iranienne. Ils seraient les premiers à applaudir une frappe américaine qui leur éviterait de s’engager. »

 

Thomas Cantaloube, Marianne, 3 au 9 novembre 2007

 

À lire sur ce sujet, la récente étude des chercheurs américains John Mearsheimer et Stephen Walt, "Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine", éditions de la Découverte, 2007

Publié dans polémiques

Commenter cet article