LA MYSTIFICATION UDC EXPLIQUÉE AUX FRANÇAIS

Publié le par David L'Epée

Vox NR et No Media publient cette semaine un article de David L’Epée sur l’UDC et la désinformation qui a pu être faite au sujet de ce parti dans certains milieux français. Il s’agit de remettre les points sur les i et de ne pas prendre pour des alliés objectifs ceux de nos ennemis qui se cachent derrière le masque du patriotisme pour mener les politiques les plus destructives et les plus contraires aux intérêts des peuples.

 

installationUDC-copie-1.JPG« Si je prends la plume, le temps de quelques lignes, pour entretenir mes camarades français de ma patrie – la Suisse – c'est que je m'y sens obligé par un devoir d'information. En effet, pour la première fois depuis longtemps, les médias au niveau international se sont fait un large écho de la campagne des dernières élections nationales suisses. En Europe surtout, comme l'a relevé un récent numéro du Courrier International qui consacrait son dossier central à cette question, notre pays a plusieurs fois fait les gros titres, présenté comme la zone obscure du continent, l'avant-poste du repli isolationniste et du racisme le plus outrancier. Ces allégations, bien sûr, relèvent du fantasme. On ne s'en offusquera pas outre mesure, tant on est habitué au goût de la grande presse pour le sensationnalisme et la simplification. Ce qui est plus problématique, par contre, c'est qu'une partie importante des médias de la nébuleuse social-souverainiste et national-révolutionnaire française (presse et sites web confondus) est tombée dans le même écueil en répétant la même chose que Le Monde ou Libération et en se contentant, pour toute liberté d'esprit, d'adopter le jugement inverse – prenant la défense inconditionnelle de l'Union Démocratique du Centre (UDC), parti d'extrême droite par qui le scandale était arrivé.


Par ignorance, par esprit de provocation ou par l'envie bien compréhensible de trouver à l'étranger un allié de taille dans le combat qui est le leur, plusieurs de nos camarades français ont faussé involontairement le débat en réinterprétant la situation helvétique à leur guise et en donnant une définition erronée de l'UDC. Cette définition, idéaliste et absolument fausse, était à peu près la suivante : l'UDC serait un parti de patriotes en lutte contre les diktats de l'Union européenne et l'immobilisme de la classe dirigeante, un mouvement d'opinion fondé par de braves paysans appelant à une révolution institutionnelle et soutenu massivement par le peuple suisse. Si c'était la vérité, il y a longtemps que j'y aurais pris ma carte ! Mais la réalité est moins rose... »
 

 

Lire la suite sur VoxNR

 

Lire la suite sur No Media

 

Participer au débat sur le forum Convergences

 

Participer au débat sur le forum d’Alain Soral

Publié dans événements

Commenter cet article

Carlos Lopez 22/07/2008 16:23

j'ai bien relu votre chronique autour de l'UDC, et je partage votre analyse, du moins pour ce qui est de ce fossé évident entre le discours extérieur anti-immigration de l'UDC et ses visées néolibérales. Et comme moi vous faites un distingo fondamental entre UDC et FN, mon message précédent ne tenait pas compte de cette réalité. Jusque là on est plus ou moins d'accord, sauf bien sûr pour ce qui est de votre critique du capitalisme et du libéralisme. Sur votre site de prédiléction j'ai remarqué quelques allusions à la Falange espagnole, notamment ici: http://www.voxnr.com/cc/d_espagne/EpZkEkpuAVSNsKAgrq.shtml, ce qui ne fait que confirmer ce que je mentionnait plus haut, la dérive évidente de la gauche anticapitaliste, qui une fois le mot "Patriotisme" rajouté, ne mène finalement qu'à une nouvelle forme l'extrême-droite anticapitaliste classique. Je suis à peu près persuadé que vous auriez adoré la falange et que vous auriez succombé au charisme de José-Antonio... Tout ça en partant du néo-marxisme de Solidarités, vous êtes l'illustration très parlante d'une profonde dérive idéologique... Il est amusant de noter que l'anticapitalisme le plus primaire émane de purs intellectuels qui n'ont jamais été confrontés réellement aux problèmes de la gestion d'une entreprise. Quand Zémmour gueule sur les salaires dans la restauration, il ignore tout des difficultés propres à ce secteur d'activité. Et surtout, encore une fois, ces critiques sont purement théorique et totalement incapables de proposer un modèle économique alternatif... Un jeu de l'Esprit, un loisir totalement dénué de pragmatisme. J'adore Zémmour pour ses provocations, je les juges libératrices, mais la provocation, une fois pousée dans l'arène politique, s'avère très vitre contre-productive...

Carlos Lopez 22/07/2008 15:40

Défendre Soral et s'énerver sur l'UDC me parait totalement contradictoire. Entre les néo-frontistes et les agrariens, je choisis sans hésiter les seconds (Même si je suis membre du PDC): jamais l'UDC n'a usé de propos antisémites pour séduire son électorat. Zémmour je suis pour (sauf qu'il est un tantinet trop anticapitaliste pour un libéral modéré comme moi), Soral par contre je le trouve franchement infréquentable. Entre socialisme et frontisme vous semblez un peu perdu (Et lui aussi d'ailleurs, la haine antisioniste ayant viré à l'obsession)... Et contrairement à vos allégations vous restez plus proche de la gauche que du centre ou de la droite, tout en soutenant les néo-frontistes. Ne seriez pas un peu girouette sur les bords?... Je crois que la désillusion politique contemporaine est en train d'ouvrir la voie aux alliances politiques les plus contre-nature et au plus parafait confusionnisme des idéaux. Ou plutôt, je me demande si ce n'est pas l'antisémitisme et l'antiaméricanisme primaire qui est en train de rapprocher la gauche du FN. En ce qui me concerne je ne vois pas d'alternative viable au système capitaliste (d'ailleurs je doute fort que vous ayez la moindre alternative à proposer), j'accepte une certaine critique anti-impérialiste, puisque le vrai libéralisme n'implique pas une domination militaire dans les règles de libre commerce. De plus, indirectement, en critiquant l'émigration économique libérale, vous entrez directement dans les domaine du FN et des agrariens... Plein d'amalgames et d'oxymores qui rendent finalement vos postures peu crédibles, et démontre la proximité du socialisme classique avec le national-socialisme. Finalement vous semblez vouloir discréditer le rôle déterminant de l'islamisme mondial dans la dissolution de la république, alors que justement ce sont ces groupes radicaux qui la menace le plus nettement. Vous êtes un "assimilassioniste" zémourien (Moi plus modérément, mais je reste convaincu que l'intégration exige un minimum d'assimilation aux idées républicaines), et ce faisant vous dénoncez avec raison le communautarisme, mais vous passez à côté de l'islamisme qui en est la manifestation la plus évidente et inquiétante. Les juifs, même sionistes, ne militent pas pour changer la nature de la république en la "multiculturalisant". Vous vous êtes trompé d'ennemi, ce qui vous expose à être un futur idiot utile de l'islamisme mondial (espérons que vous ouvriez les yeux avant).