L’ETRANGE SENS DES PRIORITÉS D’"ECOLOGIE LIBÉRALE"

Publié le par David L'Epée

Où l’écologie est vraiment une affaire trop sérieuse pour la laisser aux libéraux...

 

liberal.jpg« Toute le monde sait que la présidente d’Ecologie Libérale, Isabelle Chevalley, a banni le monde animal de son assiette. Dans un article paru dans Le Nouvelliste, elle en appelle à la responsabilité des citoyens sous le titre "Manger trop de viande pollue". Non seulement cela fait souffrir les animaux d’élevage, mais en plus ces mêmes animaux produisent du méthane par flatulences qui contribue à accélérer l’effet de serre. »

 

L’Hebdo, 1er novembre 2007

Publié dans Suisse

Commenter cet article