NUMÉRO SPÉCIAL DU "NOUVEL OBSERVATEUR"

Publié le par David L'Epée

Le Nouvel Observateur fait paraître ce mois en kiosque un numéro spécial consacré à l’histoire et à l’analyse des droites françaises depuis 1789 jusqu’à aujourd’hui. Plusieurs articles intéressants, notamment sur le mouvement contre-révolutionnaire et ses implications philosophiques (les anti-Lumières). A lire pour comprendre que les pensées de droite n’ont pas toujours été limitées au libéralisme, à la mondialisation et au progressisme, comme la droite au pouvoir voudrait nous le faire croire. On regrettera toutefois l’absence de référence aux travaux très érudits d’Alain de Benoist sur la question. Se référer, pour ceux que cela intéresse, à sa Bibliographie Générale des Droites Françaises (Dualpha, 2004).

 

 « La droite, ça n’existe pas, c’est une chimère, un objet introuvable. Il y a une droite qui exècre l’argent et une droite qui le vénère, une droite cléricale et une droite laïque, une droite étatiste et une droite libérale, une droite souverainiste et une droite européiste... [...] Le plus frappant est là, et c’est l’un des traits les plus originaux de notre culture politique : aucun des grands choix, aucune des crises qui ont agité la société française au cours de l’histoire récente, hormis peut-être le Front Populaire, n’a opposé de façon binaire, bloc contre bloc, la droite à la gauche. Ni la guerre scolaire, ni l’affaire Dreyfus, ni l’aventure coloniale, ni l’Occupation, ni la création de la Ve République, ni la crise d’Algérie, ni Mai 68, ni le débat sur la peine de mort et l’avortement, ni, plus récemment, les deux référendums sur l’Europe. Tous, à des degrés divers, ont divisé les deux camps, quelquefois de façon irrémédiable. De là la prolifération des sensibilités politiques qui forment le paysage tourmenté de la droite française. »

 

Claude Weill, éditorial

Publié dans événements

Commenter cet article