DE LA MORALE BOURGEOISE À LA BOURGEOISIE SANS MORALE

Publié le par David L'Epée

« Comment la France qui se lève tôt aurait-elle confiance dans les vertus de l’entreprise quand elle réalise que, tandis qu’on invoque la concurrence pour "dégraisser" les effectifs, une partie des grands patrons se goinfre de stock-options et de parachutes en or ? En ce pays de tradition colbertiste, la nouvelle aristocratie d’affaires s’est jetée dans la mondialisation libérale comme les abbés de la Régence dans la débauche. A l’ancienne morale bourgeoise a succédé le règne d’une bourgeoisie sans morale, qui pratique pour elle-même cette politique du chacun pour soi qu’elle est si prompte à dénoncer chez les autres. »

 

Claude Weill, Le Nouvel Observateur, 25-31 octobre 2007

Publié dans analyse

Commenter cet article