DE LA DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE AU STALINISME

Publié le par David L'Epée

« Dès lors que tout le monde accepte l’ordre capitaliste, l’économie de marché et la démocratie représentative comme des données aussi objectives et indubitables que la gravitation universelle, et même plus encore, pourquoi monter la fiction de partis opposés ? Mon ami le philosophe Slavoj Zizek a dit que ce qu’on avait pas compris, lorsqu’on a mis en scène l’opposition du stalinisme et de la démocratie parlementaire, c’est que le stalinisme était l’avenir de la démocratie parlementaire. Nous y venons lentement, tortueusement. »

 

Alain Badiou, Le Nouvel Observateur, 4 au 10 octobre 2007

Publié dans analyse

Commenter cet article