BHL CONTRE CHEVÈNEMENT

Publié le par David L'Epée

Chev--nement.jpg« En désignant M. Chevènement responsable d’un soi-disant "sabotage" de la campagne de Mme Royal, en qualifiant son positionnement politique "d’extrême droite" au sein de la gauche, de facistoïdo-soviéto-nationaliste à la filiation maurassienne, par la caricature qu’il [Bernard Henry-Lévi] fait de ses positions sur le monde arabe, en particulier l’Irak d’hier et d’aujourd’hui, c’est tout mon engagement politique humaniste qui est bafoué et, avec moi, celui de milliers de camarades, du simple militant au responsable national. Je mets au défi ce moraliste bon teint, germanopratin fameux, fâché avec tout le monde sauf Sarkozy, du groupe Voltaire jusqu’à la gauche marxiste, de trouver au Mouvement républicain et citoyen un seul militant qui fût déloyal vis-à-vis de Ségolène Royal, un seul qui soit de tendance raciste ou antisémite ! [...]

 

BHL réagit par réflexes hystériques tels les réflexes de l’extrême gauche trotskyste : le drapeau ? L’autorité des maîtres ? Le voilà qu’il hume déjà, en grand visionnaire de Saint-Tropez, l’odeur des idéologies criminelles ! Parce qu’un gouvernement s’est une fois constitué à Vichy, alors il faut définitivement abandonner l’idée de nation, qui jusqu’à preuve du contraire, est le meilleur cadre juridique qu’on ait mis en place pour garantir les droits et les devoirs de chacun et de tous. [...] Voilà, après Bernard Kouchner et Eric Besson, le nouveau porte-voix de l’ouverture : B.H.L, trois lettres de noblesse offertes au Sarkozysme, trois lettres qui ne s’essuient pas les pieds sur le paillasson de la gauche, et qui la discrédite au fond mieux qu’un intellectuel de droite n’oserait le faire. »

 

Brisefer, Agoravox, 10 octobre 2007

 

BHL pris pour cible sur le blog :    Ce  "Gauchiste"  qui  n’aimait  pas  le  Peuple   et  BHL :  la  Défaite  de  l’Intelligence

Publié dans polémiques

Commenter cet article