LE FLIC OU LE FRIC ?

Publié le par David L'Epée

« N’oublions pas que la morale servait à invoquer une autre logique que celle de l’argent. Aujourd’hui fonctionnent admirablement les deux modes de régulation ensemble. Posée ainsi, la morale cesse d’être réactionnaire. On pourrait même dire que c’est l’inverse, que c’est l’absence de morale qui est réactionnaire, puisqu’elle laisse la porte ouverte à la répression et au profit. Le flic ou le fric ? Moi je préfère la morale. »

 

Jean-Claude Guillebaud, auteur de "La Tyrannie du Plaisir" et "La Force de Conviction" (Seuil), La Décroissance, octobre 2007

Publié dans analyse

Commenter cet article