OMNIPRÉSENCE DE L’IDÉOLOGIE DE CONSOMMATION

Publié le par David L'Epée

virons-la-pub.JPG[Thiland, Agoravox]

« La consommation comme système de valeurs n’est pas un concept nouveau. En 1970, Jean Baudrillard nous donnait déjà à comprendre la spécificité de notre société : « La consommation est un système qui assure l’ordonnance des signes et l’intégration du groupe : elle est donc à la fois une morale (un système de valeurs idéologiques) et un système de communication, une structure d’échange ; elle s’impose selon une contrainte sociale inconsciente.  »

 

Il suffit de voir avec quelle ardeur Nicolas Sarkozy défend tous ses points de vue politiques et sociaux au nom de la modernité, pour comprendre que la base du problème de notre temps se situe précisément dans cette alliance de la modernité et de la consommation. Notre nouveau président est parvenu, à grands coups de communication mettant en avant une assimilation systématique de la production/consommation à une éthique universelle de la volonté humaine, a entraîné 53 % des français dans son projet en leur soutenant que la consommation était donc le seul remède possible aux maux sociaux du pays. Cela lui a été permis en majeure partie par la contribution des médias qui dans nos sociétés, servent d’espace public. La schizophrénie de notre civilisation nous pousse donc à continuer de croire, au sein d’un système mythologique, que l’idéologie qui mène à la destruction de notre propre milieu est aussi celle qui nous sauvera. »

 

Lire la suite...

 

Du même auteur : Comment  les  Séries  US  Américanisent  la  France

Publié dans analyse

Commenter cet article