BHL : « LA DÉFAITE DE L’INTELLIGENCE »

Publié le par David L'Epée

 



vidéo - « Comment repenser la gauche sans parler de la question sociale ? » se demandent avec étonnement Nicolas Domenach et Eric Zemmour après avoir lu le dernier livre de Bernard Henry-Lévi qui, sous prétexte de reconstruire intellectuellement une gauche française inspirée du blairisme, accuse automatiquement tous les patriotes français et tous les anti-américains d’antisémites...

 

« J'ai lu un entretien entre BHL et Alain Finkielkraut dans le Nouvel Observateur. Quel bonheur, dans le dialogue entre ces deux personnalités, de pouvoir goûter à nouveau la sincérité et la conviction austères d'Alain Finkielkraut et de voir confirmer le talent d'illusionniste de BHL ! [...] Le désir de séduire [de ce dernier] l'emporte sur l'exigence de vérité et il se sort avec trop d'adresse des pièges que la réflexion approfondie s'obstine à mettre sur son parcours scintillant. A chaque fois qu'une idée, un concept pertinents sont opposés aux siens, il s'engouffre dans cette stratégie facile qui consiste à proposer la synthèse de ce qu'il ne parvient pas à démontrer d'un côté et à combattre de l'autre. C'est infiniment commode puisque, de la sorte, il ne se sent contraint de répondre à aucune objection, puisqu'il a décidé, littérateur et essayiste voraces, de les avaler pour les dissoudre. Ce processus ne renvoie pas à une compréhension de la pensée de l'autre mais à une défaite de l'intelligence sublimée en plénitude. »

 

Philippe Bilger, avocat général à la cour d’appel de Paris, Marianne, 12 octobre 2007

 

Sur le même sujet : BHL,  Retirez-vous ! (Richard Patrosso, Agoravox, 10 octobre 2007)

Publié dans polémiques

Commenter cet article