IRAN ET VENEZUELA : L’AXE ANTI-AMERICAIN S’ORGANISE

Publié le par David L'Epée

chavez-et-ahmadinejad.jpg


« L'axe antiaméricain qui unit depuis deux ans l'Iran et le Venezuela se consolide. Alors que son pays est de nouveau menacé de sanctions au Conseil de sécurité des Nations unies, Mahmoud Ahmadinejad a quitté New York et l'enceinte de l'ONU pour la Bolivie, puis pour Caracas, où il vient chercher le soutien de son ami Hugo Chavez. C'est déjà la troisième visite du président iranien au Venezuela, depuis son élection en 2005. Il sera, cette fois encore, accueilli avec un tapis rouge. Car si les pays occidentaux en ont fait leur bête noire, Hugo Chavez voit en Ahmadinejad « une personne respectueuse de la paix internationale et un être humain extraordinaire ». Les deux hommes, qui s'appellent mutuellement « frère », ont beaucoup en commun. Anciens militaires reconvertis en chefs d'État populistes, prétendant tous deux promouvoir une pensée révolutionnaire, ils partagent en outre, et surtout, de virulentes positions antiaméricaines.

 

Dans un moment de forte tension sur le dossier nucléaire, le pouvoir iranien tente de rompre sa solitude diplomatique en affichant devant les médias le soutien dont il bénéficie sur le continent sud-américain. En 2005, Caracas avait en effet voté contre une résolution condamnant le programme nucléaire iranien. « Nous nous tiendrons au côté de l'Iran à tout moment et dans n'importe quelle circonstance », a promis Chavez, qui affirme depuis lors son soutien au programme nucléaire iranien. [...] Ensemble, Caracas et Téhéran ont pris la tête d'un front antiaméricain qu'ils espèrent étendre à la planète. Avec Mahmoud Ahmadinejad, Hugo Chavez veut construire un « axe du Bien » destiné à faire contrepoids à « l'impérialisme américain ». Les deux chefs d'État ont promis d'unir leurs efforts, diplomatiques et économiques, « pour mettre en échec » cet impérialisme »

 

Isabelle Lasserre, Le Figaro, 27 septembre 2007

Publié dans international

Commenter cet article