LA FIN DE L’HISTOIRE N’EST PAS POUR DEMAIN

Publié le par David L'Epée

« Le XXe siècle a apporté deux clarifications : les régimes autoritaires n’ont pu s’imposer militairement, et les économies planifiées ont été mises hors course par l’économie de marché. On a même parlé de la fin de l’histoire. A tort, car la compétition est plus ouverte que jamais. Les ex-pays communistes ont adopté le modèle autoritariste et non pas démocratique. La question de leur efficacité économique est ouverte. Certains d’entre eux sont de véritables concurrents (Singapour, Chine). »

 

Emmanuel Garessus, "Le Choc du XXIe Siècle Sera Politique", Le Temps, 26 septembre 2007

Publié dans international

Commenter cet article