LA RICHESSE LINGUISTIQUE DE NOTRE MONDE EST EN PÉRIL !

Publié le par David L'Epée

« Sur les quelque 7 000 langues parlées dans le monde, près de la moitié risquent de disparaître d'ici à la fin du XXIe siècle. Il en meurt actuellement une tous les quinze jours. Hormis 83 langues qui sont écrites et parlées par 80 % de la population mondiale, note K. David Harrison, l'un des auteurs d’une étude de linguistes à paraître dans le numéro d'octobre de la revue National Geographic, toutes les autres ou presque risquent de s'éteindre beaucoup plus rapidement que les espèces animales et végétales les plus menacées. »

 

Courrier International, septembre 2007

 

babel.jpgParmi ces 3500 langues en voie d’extinction, on trouve bien sûr le français. Un article inquiétant de Bernard Cassen paru dans Le Monde Diplomatique en août fait l’étendue des dégâts et renvoie chacun à ses responsabilités dans la débâcle de la francophonie, qui doit autant au colonialisme linguistico-culturel des Etats-Unis qu’à la capitulation des élites françaises ou suisses-romandes notamment.

 

« Refus de la modernité », « combat d’arrière-garde », « relents de chauvinisme », « de protectionnisme », voire « de nationalisme », « de colonialisme », et l’on en passe... S’il est un point sur lequel, en France, une bonne partie de l’extrême gauche, de la gauche « bobo » et de la mouvance altermondialiste est en phase avec les hussards de la mondialisation libérale – « élites » de la communication et des médias, management des grands groupes industriels et financiers, haute administration – c’est bien pour lancer l’un de ces noms d’oiseau à la face de ceux qui s’obstinent à revendiquer le droit de créer, de contracter, de travailler, d’accéder à l’information et aux loisirs dans leur langue, en l’occurrence le français.

 

Lire la suite

Publié dans international

Commenter cet article

David-L'Epée 14/03/2008 13:06

Vous êtes vraiment un digne successeur de Faye, lui qui disait , dans je ne sais plus quel texte, qu'il préférait marier sa fille à "un Texan bouffeur de steak plutôt qu'à un Afwicain fwancophone et intégwé" (je cite avec l'imitation pathétique qui va avec). La solution contre la défrancisation des pays francophones n'est certes pas l'immigration à-tout-va de populations issues des anciennes colonies françaises d'Afrique, mais entre deux maux, cela vaudra toujours mieux que de nous laisser docilement nous américaniser. Pour moi, vos fantasmes sur la pureté ethnique ne valent rien face au combat sérieux pour la sauvegarde des langues, des patrimoines et des identités.

Une des hautes instances mondiales de la francophonie est actuellement présidée par un Malgache, dont j'ai eu l'occasion d'écouter une conférence il y a quelques jours, et je peux vous dire que sa détermination et son engagement pour faire accepter le nouveau texte de l'UNESCO sur le respect de la diversité culturelle dans le monde (voir l'article à ce sujet sur le blog), m'ont fait plaisir à entendre. Surtout quand on sait que les deux pays à toujours refuser de signer ce texte depuis des années sont les Etats-Unis et Israël... Alors, dites-moi : qui, selon vous, sont nos véritables ennemis ?

Je le dis tout net : plutôt marier ma fille à un Congolais francophone, nourri à la culture français et intégré à la République, plutôt qu'à un Texan illettré en surcharge pondérale et partisan de la démocratie bushienne dans le monde entier ! Je caricature, mais Faye le fait davantage encore...

Bruno 14/03/2008 11:10

Les périls démographiques qui menacent les Européens dans leur ensemble me semblent autrement plus important que la préservation de 3500 langues parlées dans le monde.
Parce que j'appartiens à ce peuple, de fait.

Je vais même plus loin, survaloriser ce critère peut même être criminel. Quand on voit par exemple que pour lutter contre les méchants néerlandophones européens, Bruxelles fait venir des Africains francophones à la démographie galopante... Même chose au Canada où, sous prétexte de lutter contre l'anglais, le Quebec fait venir massivement une immigration africaine francophone...